Media

Presse

Les médecins des prisons dénoncent les mesures d'économie prises par la ministre

Au mois de juin 2013, la ministre de la Justice Annemie Turtelboom avait assuré les représentants du personnel médical et paramédical indépendant affecté dans les prisons qu'ils ne feraient pas l'objet de coupes claires budgétaires.  Elle avait alors assuré lors d'une réunion qu'il n'y avait "ni décision, ni volonté" en ce sens.
Les craintes des quelque 400 indépendants concernés portaient sur la suppression des honoraires de disponibilité (gardes du soir et de week-end), les actes et la hauteur croissante des cotisations et le non-paiement des prestations dues.  L'article complet à lire sur La Libre du 27/6/13 ICI
 
Pourtant des mesures ont bien été prises (à lire ICI et ICI) sans concertation avec les médecins de prison.
Les médecins francophones ont dès lors lancé un mot d'ordre de grève des gardes pour dénoncer les retards de paiement récurrents et considérables du SPF Justice (fin septembre ils n'étaient plus payés depuis mai 2013) et les mesures d'économie qu'a décidées la ministre: suppression des honoraires de garde la nuit et le week-end, révision des règles de prescription de certaines molécules, etc. A lire ICI
Les médecins néerlandophones se sont joints à leur collègues francophones dans cette action de protestation. ICI
 
La grève des interventions de nuit à donc débuté ce 1er octobre. Lire la dépêche Belga ICI

Newsletter

Contact

CAAP asbl
Boulevard Léopold II, 44 (local 2C138)
1080 Bruxelles
Tel 02 513 67 10
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.